C’est ici que tout recommence !

Au loin chante un coucou …..
Le scribouilleur fut réveillé en sursaut par le hululement étrange qui raisonnait au loin. Au fond de lui il savait mais avait encore du mal à comprendre ce qu’il ressentait.

- «  J’avais pourtant bien calculé mon coup ce coup-ci, j’étais sur de me tranzunivé au plus prêt du Commodor. » 

Mais comme d’habitude le viandocular avait fait des siennes, et avait projeter le Scribouilleur à des lieux du Grand Kzu.
Il s’était retrouvé dans la peu d’une jeune rousse, magicienne élémentaliste de son métier et aventurière à temps perdu.

Le Scriboulleur se leva, enfila rapidement ses vêtements et sorti de la grotte dans lequel il s’était réveillé. Il se donna ensuite pour mission d’écrire dans le langage des Néfasts la liste des ingrédients de la Binouche Néfarienne, celle des bas fond de Néfast city, celle qui dégrippe la gorge et nettoie les boyaux, bref la binouche des vrais aventurier.

Une fois fait, il écrivit sur la couverture «  Livre sur les Efrits rouges ».

Dans un coffre spécialement codé sur l’adnogénome Nefarien, il mit quelques pièces à l’effigie du seigneur local, pour qui n’était pas de Néfast ces pièces n’avaient que la valeur d’une pièce d’argent pour tout néfarien qui la toucherait, elle provoquerait par contre une réaction tranzuniversel, un choc cognitosensitif lui rappelant un bref instant son passé, passé qui se développerait sous forme de rêve devenant obsédant et le poussant à retrouver cette grotte ou lui serait révélé la vérité sur ce qu’il est vraiment.

Les effets secondaires étaient minimes, puisque cela ne provoqueraient qu’une petite crise hallucinatoire poussant l’individu ayant été au contact de la fameuse pièce à communiquer avec une petite forme noire se faisant passer pour un esprit surpuissant qui le poussera à devenir un puissant aventurier mais fallait-il encore venir de Nefast.
Il se pouvait aussi que 1 % de la population local soient parasité et malheureusement pour ils finiront par devenir fou, mais ce risque devait être pris, on trouvera bien ensuite un moyen de les aiders.

alors tanpis : et puis, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs .. et on en a casser des œufs !!

Le Scribouilleur se rappela ensuite des mondes visités, tant de monde à rechercher ces compatriotes, tant d’énergie à retrouver les K-Zu perdus dans les multitranzunivers.

Les Terres glacés de la Tyrie, le Monde de Tamriel affrontant les forces du chaos, les terres d’Auroria récemment encore il avait parcourue les rue de la méga cité de Manahatan cherchant a ramené l’ordre dans une ville infesté, il avait enfin intégré une équipe fantôme et s’en était allé détruire le cartel en Bolivia.

Et, puis par lassitude il s’était mis à boire de la binouche sans raison, sans conviction juste pour oublier. Le transpondeur du tranzunivers avait cessé d’émettre, signe que les Kzu s’étaient laissé allé à la PGMisation de leur adnogènome.

Il les avaient pourtant mis en garde, les études l’avait démontré, une trop forte influence systémique pouvait provoquer la scission de leur patrimoine interne et poussé les moins bon à devenir excellent et que par une trop forte exposition au combat voire à un farm intensif des ressource du monde pouvait amener l’individu Néfarien et Kzunien de base à évoluer vers notre opposé fondamentale le PGM.

Il avait prévenue, mais c’est la le drame de toute sa vie, personne ne l’écoute jamais, et à chaque fois il patiente s’adonnant à la binouche attendant que les voyants se remettent au vert que l’énergie Nefast affole à nouveau tout les cadrants que le potentiel du Kzu refasse surface.

Alors il reprend son bâton, enfile son manteau usé par les intempéries, sa sacoche en bandoulière et le voila repartie à la recherche du Kzu, et de la distribution de la binouche source de la force et origine du lien entre tout les Nefast qui en son digne. 

Mais, parce qu’il y a toujours un mais avec le scribouilleur !!

Le voila qui se retrouve dans le corps d’une magicienne, remarquez qu’il n’a rien contre la magie, non ce qui le fait rager c’est de s’asseoir pour pissé et c’est franchement pas pratique quand tu parts à l’aventure ..

De un, il faut se foutre derrière un buisson et de deux la tête dans le buisson à éviter de te pisser sur les pompes tu t’aperçois pas de l’ours qui va te faire passer l’envie de venir pisser sur ces champignon favoris !!

Et je défie qui conque de courir tranquille le pantalon à hauteur des mollet et le cul à l’air !!

Pour ce qui est du monde, cette fois, il a attérie sur les Terres du désert noir qui prend place dans un univers ravagé par un conflit mondiale entre deux entités aux philosophies et systèmes politiques opposés.

A l’Ouest, la puissante Calpheon est une république fédérale regroupant en son sein  les Citées-États de Capheon (la meneuse), Balenos , Serendia et Mediah.

A l’Est, Le puissant et pieu royaume de Valencia détentrice de la Pierre Noir qui doit se défendre contre l’alliance menée par Calpheon qui se sont coalisées pour acquérir le contrôle de celle-ci. Faire main basse sur le pouvoir de cette énergie magique émanant des pierres du désert noir.

Et au milieu de tout ça, le Désert Noir qui est donc le point d’ancrage de ce conflit puisque les pierres noires ont à la fois une puissance énergétique inégalée et un très forts pouvoir économique. 

Ainsi, si vous devez retenir une chose, retenez ceci : 

« celui qui possède le désert noir possède la pierre noire,
celui qui possède la pierre noire possède la puissance,
celui qui possède la puissance possède cet Univers. » 


Et, je met en garde le Conseil, celui qui cherche à possède cet univers perdra tout les Néfast Kzunien.

Ainsi s’achève l’épilogue de notre venus sur L’univers du Désert Noir,
mettons nous en route, de nombreux Kzu qui s’ignorent attende notre venus,
et de partager à nouveau la Binouche !! 

Farel-Kromagh

 petite source du LORE 
http://desertnoir.fr/forums/bg/calpheon/ 
http://desertnoir.fr/forums/bg/serendia/ 
http://desertnoir.fr/forums/bg/valencia/